samedi 14 mars 2020

Message de la part de l'APF

Chers collègues, chers frères et soeurs,
Suite à la crise sanitaire mondiale que nous vivons, et suite aux recommandations de nos Eglises et de l'Etat, nous vous informons de l'annulation de la Pastorale nationale de l'Association des Pasteurs de France (APF) qui devait se tenir à Paris les 29-30 et 31 mars prochains.
L'Assemblée Générale de l'APF sera reportée à une date ultérieure que nous ne manquerons pas de vous donner dès que possible.
En ce temps de "crise", sachons extraire l’Évangile victorieux comme une passion renouvelée pour l'amour adressé à ce monde.


Pasteur Christian Barbéry - Président de l'APF

mardi 14 janvier 2020


La Pastorale nationale de 2019 se déroulera
du dimanche 29 mars 18h00 au mardi 31 mars 12h00
au Fiap Jean Monet, 30 rue Cabanis, Paris 14e
Métro Glacière, Métro/RER Denfert-Rochereau

La joie d'être pasteur

        A l'occasion du centenaire de l'Association des Pasteurs de France, nous avons souhaité prendre pour thème de notre prochaine pastorale : la joie d'être pasteur et de nous poser la question cent ans après, où en est-on dans l'exercice de notre ministère ?
En cent ans, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts, et beaucoup d'encre aussi. Le ministère pasteur a évolué. D'un rôle d'enseignant il est passé à un rôle d'animateur. Mais cent ans après, le pasteur est toujours là, incontournable. Le Centenaire de l'APF pourrait alors ressembler à une proclamation sur la joie d'être pasteur. Une joie en dépit bien sûr des contradictions et des paradoxes inhérents à la fonction. Car le pasteur est un petit peu bi-polaire. Il exerce un ministère en tension entre efficacité et gratuité, vie publique et vie privée, attentes anciennes et attentes d'aujourd'hui, ministère personnel et ministère partagé, accompagnement des personnes (aumônier) et travail théologique, etc.
La liste est longue des tâches multiples qui interrogent notre manière d'habiter ce ministère.  Il n'y a pas très longtemps et peut-être encore aujourd'hui, on a parlé de « crise ». Mais cent après, on ne peut que faire ce constat : les pasteurs sont bel et bien toujours là au coeur de la vie de l'Eglise. On leur reconnaît cette place à part, comme s'ils occupaient, qu'ils le veuillent ou non, cette fonction symbolique nécessaire à la cohésion d'un groupe. Alors, oui, joie est bien le mot qui résume le tout. Car, en dépit des « crises » traversées (et il y a en a eu dans l'histoire), en dépit des


paradoxes, en dépit du fait que le ministère est tiraillé entre de nombreuses contradictions, il semble aujourd'hui être vécu de manière plus paisible étant reconnu et accepté.
Loin s'en faut, tout n'est pas rose dans le tableau, et vous serez peut-être nombreux à exprimer vos doutes.
En tous cas, l'APF sera heureuse de partager avec vous son anniversaire et la veille dame vous donne d'ors et déjà rendez-vous à la fin du mois de mars pour fêter ses cent ans de vie.
Vous trouverez toutes les informations pratiques ci-dessous.
A très bientôt,
Christian Barbéry, président.
christian.barbery@gmail.com
    


Programme provisoire

  Dimanche 29 mars
  18h00   Accueil
  19h00   Dîner
  20h30   Rencontre, présentations
  22h00   Prière du soir

   Lundi 30 mars
   09h00   Prière du matin
   09h30   Intervention, J.P. Willaime
   12h00   Pause-déjeuner
   14h00   Intervention, Enrico Benedetto
                Débat
   16h30   Pause
   17h00   Table Ronde
   18h00   Pause - dîner
   20h30   Soirée récréative (cinéma ou spectacle)
   22h00   Prière du soir

   Mardi 31 mars
   09h00   Assemblée générale à l'église luthérienne
   de la Trinité 172, Bd Vincent Auriol
   10h30   Culte avec Sainte-Cène
   12h00   Fin de la Pastorale et déjeuner



POUR S'INSCRIRE TELECHARGER LA FICHE D'INSCRIPTION CI-DESSOUS











La fiche d'inscription pour la pastorale est téléchargeable ici :




jeudi 9 janvier 2020

lundi 4 novembre 2019

lundi 28 octobre 2019


La solitude dans le ministère pastoral
Nicolas Cochand, Institut protestant de théologie, Paris
(contribution à la pastorale 2019)


Le sujet de la solitude est à la fois intéressant et délicat.
Je le trouve intéressant parce qu’il permet de poser une question anthropologique fondamentale en lien avec une problématique de théologie pastorale, mais délicat car il s’agit de parler d’une expérience qui est évidente pour les uns, mais qui suscite également de l’incompréhension voire du déni pour d’autres.
Toutefois, le simple fait que le thème a été choisi pour une pastorale nationale suffit à indiquer qu’il s’agit d’une expérience commune de beaucoup de pasteurs sinon de chacun.e. Je pars donc du principe que je n’ai pas à démontrer la réalité de l’expérience d’un sentiment de solitude, mais qu’il me revient d’en discerner divers aspects, d’en extraire une dimension positive, d’en interpréter les dimensions négatives et de faire quelques suggestions de prise en charge.

lundi 28 janvier 2019



La Pastorale nationale de 2019 se déroulera
du dimanche 31 mars 18h00 au mardi 2 avril 12h00
au Fiap Jean Monet, 30 rue Cabanis, Paris 14e
Métro Glacière, Métro/RER Denfert-Rochereau

La solitude dans le ministère pastoral

    Un pasteur1 peut-il souffrir de la solitude ? Son ministère l’empêche pourtant d’être seul. N’est-il pas entouré de fidèles, épaulé par son conseil, intégré dans une union et soutenu par son association préférée, l’APF ? Si, mais la solitude fait quand-même parti du vécu du pasteur, femme ou homme. Sans être seul, le pasteur peut éprouver de la solitude.
    Pour tenter d’y remédier en termes pratiques, le mennonite Pascal Keller plaide en faveur de la collégialité comme moyen pour éviter la solitude pastorale.2
      Mais la solitude est plus complexe que l’enfermement mental de l’individu. En fait, la solitude est un thème majeur dans les Écritures. Adam et Eve se cachent et Dieu les appelle car ils lui manquent… Abraham marche ensemble avec son fils mais il éprouve probablement une solitude terrible. Avant de guider les Israélites hors d’Égypte, Moïse expérimente de la solitude pendant ses quarante années « pastorales »... Des prophètes fréquentent le désert, redoutable lieu de solitude. En criant « Mon Dieu mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné », Jésus crucifié éprouve l’indescriptible solitude qu’il traverse à notre place.3
      La théologienne Lytta Basset voit un lien entre la solitude et la perte.4 Le vide résultant de la perte nous amène au plus profond de nous-même, d’où peut naître une nouvelle communion spirituelle. Grâce à l’espérance reçue dans la solitude, on se trouve relié à Celui qui nous accompagne par son Esprit. 
      L’Évangile est valable pour les pasteurs, ils en ont besoin autant que les autres, peut-être encore davantage... La bonne nouvelle est que Jésus-Christ les a précédés dans la solitude - où ils se rencontrent...
      C’est pourquoi le thème de la Pastorale nationale de 2019 est d’ordre spirituel par excellence.

_____________________
1Pour ne pas alourdir ce texte, nous utilisons la forme masculine du mot sans intention sexiste.
2KELLER Pascal : La collégialité : un moyen d’éviter les phénomènes de la solitude pastorale, source de dérapages. Dans Chute, repentance, relèvement. Faire face aux échecs du ministère. Collection Cahiers de l’École Pastorale. Hors-Série n° 19, Paris, Croire-Publications, 1er trimestre 2018, pp 103-115.
3Matthieu 27,45 (Cf Psaume 22,2) Romains 3,21-26 ; 5,6-8
4BASSET Lytta : La joie imprenable. Genève, Labor et Fides, 1996. Paris, Édition au format de poche, Albin Michel, 2004, pp 333-350 


Programme provisoire

Dimanche 31 mars
18h00 Accueil
19h00 Dîner
20h30 Rencontre, présentations
22h00 Prière du soir

Lundi 1er avril
09h00 Prière du matin
09h30 Intervention, Nicolas Cochand
12h00 Pause-déjeuner
14h00 Intervention, Dr Olivier Dubois
15h30 Intervention, Pierre Farron
16h30 Pause
17h00 Table Ronde
18h00 Pause - dîner
20h30 Soirée-cinéma à l’IPT
22h00 Prière du soir

Mardi 2 avril
09h00 Assemblée générale
10h30 Culte avec Sainte-Cène
12h00 Fin de la Pastorale et déjeuner



jeudi 17 janvier 2019




Pastorale nationale 2019



du dimanche 31 mars 18h00 au mardi 2 avril 12h00

au Fiap Jean Monet, 30 rue Cabanis, Paris 14e

Métro Glacière, Métro/RER Denfert-Rochereau




La solitude
dans le ministère pastoral


Intervenants :


Nicolas Cochand

Professeur de Théologie pratique

Institut Protestant de Théologie



Ingeborg Ganzevoort

Pasteur de Église Protestante Unie de France


Pierre Farron

Pasteur, auteur du livre « Dis, pourquoi tu travailles ? »


Olivier Dubois

Psychiatre

Directeur des cliniques et thermes du Saujon (17)

jeudi 5 octobre 2017


Pastorale nationale 2018


Dates : dimanche 18 mars 18h00 - mardi 20 mars 12h00

Lieu : La Colline - 9 rue de la Croix - 06400 Cannes


Thème provisoire :


Parmi les intervenants :

Pierre de SALIS, Docteur en Histoire des religions et anthropologie religieuse, pasteur et théologien, responsable de la formation diaconale de l’Office Protestant de la Formation en Suisse Romande

Jean-Claude BOUTINON, Docteur en Histoire du christianisme ancien, professeur de théologie évangélique, pasteur des Assemblées de Dieu de France dans la Région parisienne

Cette Pastorale nationale sera latino-européenne, des représentants d’Italie, d’Espagne et du Portugal étant invités. Elle sera aussi inter-protestante par la participation de collègues évangéliques et pentecôtistes à côté des luthériens et réformés.

Vous pouvez nous informer déjà de votre intention de participer - en attendant le bulletin d’inscription joint à la Lettre de l’APF qui sera diffusée en décembre 2017.