lundi 28 janvier 2019



La Pastorale nationale de 2019 se déroulera
du dimanche 31 mars 18h00 au mardi 2 avril 12h00
au Fiap Jean Monet, 30 rue Cabanis, Paris 14e
Métro Glacière, Métro/RER Denfert-Rochereau

La solitude dans le ministère pastoral

    Un pasteur1 peut-il souffrir de la solitude ? Son ministère l’empêche pourtant d’être seul. N’est-il pas entouré de fidèles, épaulé par son conseil, intégré dans une union et soutenu par son association préférée, l’APF ? Si, mais la solitude fait quand-même parti du vécu du pasteur, femme ou homme. Sans être seul, le pasteur peut éprouver de la solitude.
    Pour tenter d’y remédier en termes pratiques, le mennonite Pascal Keller plaide en faveur de la collégialité comme moyen pour éviter la solitude pastorale.2
      Mais la solitude est plus complexe que l’enfermement mental de l’individu. En fait, la solitude est un thème majeur dans les Écritures. Adam et Eve se cachent et Dieu les appelle car ils lui manquent… Abraham marche ensemble avec son fils mais il éprouve probablement une solitude terrible. Avant de guider les Israélites hors d’Égypte, Moïse expérimente de la solitude pendant ses quarante années « pastorales »... Des prophètes fréquentent le désert, redoutable lieu de solitude. En criant « Mon Dieu mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné », Jésus crucifié éprouve l’indescriptible solitude qu’il traverse à notre place.3
      La théologienne Lytta Basset voit un lien entre la solitude et la perte.4 Le vide résultant de la perte nous amène au plus profond de nous-même, d’où peut naître une nouvelle communion spirituelle. Grâce à l’espérance reçue dans la solitude, on se trouve relié à Celui qui nous accompagne par son Esprit. 
      L’Évangile est valable pour les pasteurs, ils en ont besoin autant que les autres, peut-être encore davantage... La bonne nouvelle est que Jésus-Christ les a précédés dans la solitude - où ils se rencontrent...
      C’est pourquoi le thème de la Pastorale nationale de 2019 est d’ordre spirituel par excellence.

_____________________
1Pour ne pas alourdir ce texte, nous utilisons la forme masculine du mot sans intention sexiste.
2KELLER Pascal : La collégialité : un moyen d’éviter les phénomènes de la solitude pastorale, source de dérapages. Dans Chute, repentance, relèvement. Faire face aux échecs du ministère. Collection Cahiers de l’École Pastorale. Hors-Série n° 19, Paris, Croire-Publications, 1er trimestre 2018, pp 103-115.
3Matthieu 27,45 (Cf Psaume 22,2) Romains 3,21-26 ; 5,6-8
4BASSET Lytta : La joie imprenable. Genève, Labor et Fides, 1996. Paris, Édition au format de poche, Albin Michel, 2004, pp 333-350 


Programme provisoire

Dimanche 31 mars
18h00 Accueil
19h00 Dîner
20h30 Rencontre, présentations
22h00 Prière du soir

Lundi 1er avril
09h00 Prière du matin
09h30 Intervention, Nicolas Cochand
12h00 Pause-déjeuner
14h00 Intervention, Dr Olivier Dubois
15h30 Intervention, Pierre Farron
16h30 Pause
17h00 Table Ronde
18h00 Pause - dîner
20h30 Soirée-cinéma à l’IPT
22h00 Prière du soir

Mardi 2 avril
09h00 Assemblée générale
10h30 Culte avec Sainte-Cène
12h00 Fin de la Pastorale et déjeuner



Aucun commentaire:

Publier un commentaire